• PROJET : VILLA LAC DU CASTOR

    Lieu (typologie) : Hérouxville Date de réalisation : 2001


    Au hasard des pièces, on a la surprise de découvrir une salle de bains en marbre blanc, une cuisine en inox étincelant, l’une et l’autre insolites en ces lieux.  C’est pourtant de cet «oubli» des conventions, selon lesquelles un trop grand raffinement s’accorde mal avec l’esprit chalet-au-fin-fond-des-bois, de ce décalage du prévisible, que naît l’intérêt.  Et puis, comme le souligne si justement René Desjardins, «pourquoi le fait de partager un environnement avec des ours et des castors impliquerait-il forcément un retour à la vie primitive?»

    Contraste encore et toujours.  D’un tapis oriental aux motifs élaborés, sous une colonnade d’arbres.  D’une petite chaise de facture artisanale mise en scène telle une sculpture dans une alcôve où elle prend un relief inattendu.  D’une suspension tout ce qu’il y a de contemporain éclairant un poêle à bois tout ce qu’il y a d’authentique.  Là où on s’attendait à des lampes à l’huile, les YaYaHo d’Ingo Maurer traversent l’espace sur un fil de fer.  Opter pour la nudité des murs, un mobilier discret et l’absence d’objets décoratifs, tamiser les rayons du soleil avec des stores industriels qui surgissent du plafond en fonction des besoins du moment.  Partout, faire preuve de modestie et de simplicité.  À une exception près : les bibliothèques du bureau et leur rouge détonnant, bienvenu comme un éclair de rire dans une conversation trop sérieuse.

    Architecte : Pierre Thibault / Photos d’intérieur: André Doyon (et Philippe Saharof) / Photos d’extérieur : Scott Gilchrist

    www.villadulacducastor.com